La femme

Syndrome pré-menstruel : la fin du mystère

Le syndrome pré-menstruel… toute une histoire.

Par où commencer?

Déjà qu’est-ce que le syndrome pré-menstruel?

Le Syndrome pré-menstruel (SPM pour les habituées) est la manifestation de certains symptômes de 14 jours à 1 jour avant les règles. Quels symptômes? Ils sont nombreux…

-Fatigue légère à fatigue extrême

-Seins tendus, gonflés, sensibles voir douloureux

-Appétit augmenté voir boulimie ou baisse de ce dernier

-Maux de tête

-Douleurs au ventre

-Irritabilité, agressivité

-Dépression légère à envies suicidaires

-Anxiété légère à très forte

-Troubles du sommeil (diminué ou augmenté)

-Ventre qui gonfle

-Constipation

-Prise de décisions irréfléchies (quitter son copain ou sa copine sur un coup de tête, faire des achats compulsifs, dire des choses que l’on regrette par la suite, etc…)

-ETC…

Pour certaines femmes le SPM est presque silencieux voir inexistant.

Pour d’autres il est embêtant.

Pour d’autres encore, il est handicapant, vraiment handicapant. Et oui, c’est pas toujours les règles que l’on redoute, chez certaines c’est le « avant règles ». Pour certaines cela dure longtemps…. comme par exemple la moitié du mois. Et alors là, il faut vraiment s’accrocher!

Dans tous les cas, on ne devrait pas souffrir autant avant nos menstruations (ni pendant au passage, mais cela fera l’objet d’un autre article).

Pour savoir combien de temps dure votre SPM si vous pensez l’avoir, vous pouvez installer une application sur votre smartphone comme par exemple hello clue.

Quand on tape « syndrome pré-menstruel sur internet » on tombe sur tout un tas d’ articles qui ne donnent pas les causes du SPM.

On peut recevoir des conseils en phytothérapie et ainsi s’orienter vers des plantes qui vont aider à rééquilibrer le cycle hormonal.

On entend parler d’excès d’oestrogènes, de manque de progestérone.

On dit que parfois c’est le foie qui rame à éliminer l’excédent d’oestrogènes.

Le manque d’activité physique, de certaines vitamines et minéraux comme la B6 et le magnésium contribuerait à accentuer le SPM.

Dans tous les cas, les chercheurs remarquent qu’un facteur commun à toutes les femmes qui souffrent du SMP est l’inflammation.

Piste vraiment intéressante…!  L’inflammation a un impact sur les hormones qui déréglées vont créer tous ces symptômes.

Alors dans ce cas qu’est ce qui pourrait causer de l’inflammation chez certaines femmes et d’autres non?

Il y a des femmes sportives qui souffrent quand même du SPM…

Il y a des femmes qui prennent soin de leur foie qui souffrent aussi du SMP…

Il y a des femmes qui prennent des vitamines, des plantes et des minéraux et qui souffrent quand même du SPM…

Je ne dis pas que ces solutions ne sont pas efficaces, dans certains cas, elle peuvent soulager… D’ailleurs, pourquoi l’onagre est-elle souvent aussi efficace…? Parce qu’elle possède de belles vertus anti-inflammatoire, or on parle justement d’inflammation. Le sport peut aider à diminuer les symptômes (sauf si fait en excès) car présente aussi de réels effets anti-inflammatoires.

Mais pour avoir une vraie disparition du SPM, il faut supprimer les causes de l’inflammation dans le corps. Cette inflammation de bas bruit qui nous empêche d’exprimer notre plein potentiel.

C’est elle qui nous maintient à un niveau d’énergie bas. C’est elle aussi qui nous bride dans notre créativité… qui diminue cette sensation de se sentir vivant.

L’alimentation trop riche en produits animaux  (viande, produits laitiers, etc…) sucres et céréales raffinés est pourvoyeuse d’inflammation. Cela explique que certains mois, les mois où l’on se laisse aller au niveau alimentaire et que nous abusons de ces aliments, notre cycle menstruel nous fait une piqure de rappel soit avec un syndrome pré-menstruel plus virulent ou des règles d’avantage douloureuses.

Prendre soin de son alimentation tout au long du mois permet de prendre soin de son cycle menstruel… mais je sais à quel point il peut être difficile de se projeter dès la fin de ses règles en se disant « ce mois-ci je fais attention »… car la tentation revient tout au long du mois et selon l’état émotionnel dans lequel on est, il n’est pas toujours évident de se refuser les douceurs qui nous sont proposées si gentiment par nos proches ou nos collègues de travail.

Après avoir reçu en cabinet différentes clientes qui souffraient de SPM et en avoir moi-même souffert 15 jours sur 30, j’ai remarqué que plus la personne souffrait d’intolérances alimentaires, plus elle avait un SPM marqué.

En supprimant les intolérances, je me suis rendue compte que le SPM disparaissait aussi.

Logique quand on y pense car une intolérance entraîne une inflammation, mais encore fallait t-il y penser…!

Cependant, très vite, certaines intolérances alimentaires peuvent revenir…

Pourquoi???

Parce qu’elles sont la plupart du temps la conséquence d’émotions non digérées et refoulées dans le ventre.

J’ai, grâce à la fabuleuse méthode qu’est la MVI (méthode vibratoire par impulsion), pu libérer des émotions que j’avais accumulées au niveau du foie et voir mon syndrome pré-menstruel diminuer drastiquement. Diminuer à tel point que certains mois, je suis surprise par l’arrivée de mes règles (chose qui ne m’arrivait jamais avant, tellement je suppliais pour qu’elles arrivent).

Mon cycle est désormais beaucoup plus régulier et je n’ai plus cette fatigue invalidante avant.

Avec ce processus de libération émotionnelle, je me suis surprise à voir une colère dense remonter et se manifester avec violence. Cette libération à la fois impressionnante et libératrice a « déclenché »chez moi …. l’arrivée des règles.

On voit ici à quel point le système hormonal est impacté par ces énergies encore trop souvent oubliées voire négligées que l’on appelle EMOTIONS…

Si vous ne pouvez pas accéder à un thérapeute JMV pour détecter et déprogrammer vos intolérances, je vous conseille en attendant de télécharger mon E-book « 9 jours pour trouver ses intolérances alimentaires » qui vous aidera à éviter les aliments qui créent de l’inflammation en attendant de pouvoir faire mieux.

Et pour ce qui concerne la libération émotionnelle, à vous de tester différentes méthodes pour voir celles qui vous correspondent le mieux :

MVI :  http://influence-bienetre.com/stress-bien-etre-a-menton/

JMV : https://www.methodejmv.com/

EFT : https://official-eft.com/

EMDR : https://www.emdr-france.org/web/quest-therapie-emdr/

Hypnose : https://www.hypnose.fr/

ETC…

Je vous souhaite du courage et de la patience pendant cette traversée du désert qu’est le syndrome pré-menstruel mais je veux aussi vous dire de garder espoir car… tant qu’on libère les émotions, y a de la vie !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *